top of page
AdobeStock_112027473.jpeg
bad-Plan de travail 15.png

BILLET DE BLOG

Quelle licence de pilote de drone me faut-il pour voler légalement au Canada (3/4) Opération avancée



3 - Les pilotes de drones de plus de 250 grammes dans les espaces aériens CONTRÔLÉS

La licence de pilote de drone pour les opérations avancées, c'est le vrai plaisir. C'est avec cette licence que les restrictions commencent à tomber. Ici, on peut voler presque partout :

Cliquez sur la carte, et sélectionnez les couches 'Avancées'.


Intéressant - C'est quoi les avantages par rapport aux opérations de base ?


Selon Transports Canada :

Si vous répondez à 1 des conditions suivantes, vous effectuez des opérations avancées :
Vous souhaitez piloter votre drone dans l’espace arien contrôlé
Vous souhaitez piloter votre drone au-dessus des passants
Vous souhaitez piloter votre drone sur une distance horizontale de moins de 30 m (100 pi) des passants.
Vous voulez voler à moins de 3 miles nautiques d'un aéroport certifié ou d'un aérodrome militaire.
Vous voulez voler à moins d'un mille nautique d'un héliport certifié
Pour les opérations avancées, voici certaines des règles à respecter :
Immatriculer votre drone auprès de Transports Canada avant de l’utiliser pour la première fois
Marquer votre drone en affichant son numéro d’immatriculation
Avoir un drone avec l’assurance de la sécurité appropriée pour votre opération
Réussir une révision en vol avec un évaluateur de vol
Être en mesure de produire sur demande votre certificat de pilote – opérations avancées et une preuve d’immatriculation quand vous pilotez votre drone.
Obtenir l’autorisation de l’organisation du contrôle de la circulation aérienne (NAV CANADA ou le ministère de la Défense nationale) afin de voler dans un espace aérien contrôlé (demander une autorisation de vol SATP de NAV CANADA).
Piloter votre drone en respectant les limites opérationnelles
Vous ne pouvez utiliser que des drones respectant les exigences de sécurité des opérations avancées que vous souhaitez mener. Consultez les conseils pour choisir le bon drone avant d’en piloter un.

Donc, on peut faire pas mal plus de chose. Oui mais... Ça vient avec son lot de responsabilités et de tracasseries. On va voir cela plus loin.


J'ai mon permis de base. Est-ce que je peux passer facilement au permis pour les opérations avancées ?


Question pertinente :

Techniquement, pour devenir pilote de drone certifié pour les opérations avancées, vous devez au préalable :

  1. Avoir 16 ans

  2. Être citoyen canadien ou résident permanent (Un COAS sera nécessaire sinon)

  3. Réussir l’examen théorique de Transports Canada pour les opérations avancées.

  4. Réussir ensuite l’examen pratique de la Révision en Vol avec un évaluateur agréé par Transports Canada, au cours duquel vous devrez démontrer vos connaissances et compétences en tant que pilote de drone.

​L'examen théorique est un examen difficile, en ligne, d’une durée d'une heure, qui comporte 50 questions de type QCM pour lequel vous devez obtenir une note d’au moins 80%. Vous avez 1 heure, et les questions sont vraiment difficiles. Autant vous préparer comme il faut.

En effet, Transports Canada a élaboré une liste de 8 matières qui définissent les connaissances requises pour passer l’examen théorique de pilote de drone certifié pour les opérations avancées.

Et une fois que vous avez passé l'examen théorique avancé, vous êtes l'heureux titulaire d'un permis de pilote de drone certifié pour les opérations de base...

Oui...

de base.


Minute - Tu nous parles de la certification avancée là. Pourquoi avec mon examen théorique avancé, j'ai un permis de base ?


Excellente question ! Et voici la réponse :

Il y a un 2e examen à passer :-) J'ai nommé : la Révision en Vol. Et après cet examen, vous serez certifié pour les opérations avancées.


La révision en vol ? C'est quoi ?


La révision en vol, c'est un examen que vous devez passer en personne avec un évaluateur qui est mandaté par Transports Canada pour valider le fait que vous méritez vraiment le titre de pilote de drone certifié pour les opérations avancées.


C'est un examen d'environ 1h à 1h30, pendant lequel l'évaluateur a pour mission de s'assurer que vous êtes capable de préparer une mission avec un plan de vol, une gestion des risques, et une multitude d'autres facteurs qui lui permettront à la fin de se dire :

Ça va, il est assez bon, il mérite son titre et de rentrer dans l'élite des pilotes de drones

Concrètement, en quoi consiste l'examen ?


Les lignes directrices de Transports Canada sont assez claires et assez vagues en même temps. Pour résumer, c'est un examen qui peut se dérouler en 1 ou 2 étapes, selon l'examinateur. Personnellement, je fais les deux étapes, car cela me permet de m'assurer que le candidat est au top.


Alors, c'est quoi, ces deux étapes :

  • La première étape consiste à proposer au candidat de réaliser une mission virtuelle. Lors de cette mission virtuelle, l'évaluateur aura un rôle de 'Client', et le candidat aura un rôle de 'Prestataire de service'. Il devra donc planifier une mission dans ses moindres détails afin de la proposer à son 'Client' - évaluateur.


Rayon d'action d'un Mavic 2 pro
Rayon d'action d'un Mavic 2 pro
  • La seconde étape est celle du vol à proprement parler, pendant laquelle le candidat devra montrer qu'il maîtrise tous les éléments de son vol, c'est-à-dire la préparation de la mission, mais aussi la qualité de son pilotage, ses réflexes, les procédures d'urgences, et finalement, tout ce qui touche directement à un vol de drone lors d'une mission en situation avancée.


Une fois que vous aurez passé l'examen, l'évaluateur aura 24 heures pour vous enregistrer dans la base de données de Transports Canada des pilotes de drones certifiés pour les opérations avancées.

Si vous coulez l'examen, vous ne pourrez reprendre une évaluation en vol que 24 heures plus tard.


La bonne nouvelle, c'est que YulDrone offre une formation qui a justement pour fonction de vous former pour vous préparer à passer cet examen. Ce n'est évidemment pas obligatoire, mais c'est vraiment conseillé, car cette formation vous sera utile pour le restant de vos jours de pilote de drone.


Cool ! Et ensuite, c'est quoi la suite ?


Les COAS ? On va voir cela tout de suite, dans le prochain billet. Parce qu'il y a toutes sortes de façons de voler illégalement, en toute légalité.

10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Vous aimez nos articles ?
Soyez aux premières loges :

Inscrivez-vous à notre liste de diffusion. Nous publions régulièrement des nouvelles, trucs et astuces, techniques, et revues de matériel ou de logiciel.

Pas de spam, promis ! Parole de pilote !

Merci pour votre inscription !

bottom of page